C’est mardi, comment écrivez-vous ?

mardi1

………………………………………………………………………………………….

C’est mardi, comment écrivez-vous ?

Sur une idée d’Olivia Billington.

Olivia propose depuis peu ce petit exercice hebdomadaire auquel je vais tenter de participer, du moins cette semaine.

………………………………………………………………………………………….

Pour ma part, en semaine, je ne peux écrire que le soir, puisqu’en journée je travaille. En ce moment, je  m’attèle à la suite de l’histoire que j’ai rédigée la semaine dernière. Et oui, mes fidèles lectrices et lecteurs ont réussi à me convaincre  (vous êtes très forts ! ).

J’écris de manière appliquée, mais pas avec une régularité d’horloge. Certains écrivains disent qu’ils faut se contraindre à écrire régulièrement, tous les jours de l’année.  Mais voilà, il se trouve que je ne suis pas écrivain (sinon cela se saurait). Ensuite, je considère l’écriture comme un loisir. Or, un loisir ne doit pas devenir une contrainte, sinon il ne le restera pas longtemps (loisir).

Pour la suite de mon histoire, j’ai effectué quelques recherches, comme bien souvent, sur Internet (par commodité). Je vérifie toujours ce que j’écris lorsque j’ai un doute (le sens d’un mot que je connais mal, un synonyme, un événement historique si je l’évoque, un lieu géographique…). Les recherches ont un double intérêt. En permettant d’éviter les erreurs, elles donnent de la crédibilité au récit. Elles permettent en outre de s’enrichir personnellement. En revanche, inutile d’insister, je ne vous dirai pas lesquelles j’ai dû effectuer cette fois-ci, sous peine de vous donner des indices…  😉

Quelques exemples :

– Pour écrire Un rêve insensé, j’ai dû faire quelques recherches sur la conquête spatiale en Chine.

– Pour  L’énigmatique monsieur Novak, mes recherches ont porté sur Prague (où je ne suis jamais allée).

– Quant à La femme de l’usurier, elle m’a permis de faire des découvertes sur les peintres flamands.

Est-ce que vous aussi vous vous prenez au jeu  et considérez la recherche d’information comme une véritable aventure ? Est-ce que vous y prenez plaisir ?

Enfin, il y a la photo qui va illustrer le texte. Là aussi, toutes ces belles images sont l’occasion de titiller notre imagination. Mais je m’égare…

En bref, à la question « C’est mardi. Comment écrivez-vous ? », je répondrai : « directement sur mon ordinateur, dans Word. Ensuite, je fais un copier coller dans le blog et je finalise la mise en page, avec la photo, la règle du jeu de l’atelier et les coulisses de l’histoire. Tout ça avec application et en effectuant quelques recherches. Ah oui, et maintenant, j’en arrive à l’un de mes moments préférés : la relecture à voix haute, pour  apprécier la musicalité des mots  et apporter la touche finale».

Publicités

10 réflexions sur “C’est mardi, comment écrivez-vous ?

  1. Chouette, je suis contente que tu participes !
    Et je suis ravie que tu continues ton texte. 🙂
    Pour répondre à ta question : les recherches, j’aime beaucoup ça, parce que, comme tu le soulignes, ça apporte de la crédibilité au récit et puis, on apprend des choses. Et ce que j’aime particulièrement, c’est lorsque je peux discuter avec un « expert » dans un domaine donné. Pour Bleu du bonheur, par exemple, j’ai posé énormément de question à une psy dans un domaine que je ne dévoilerai pas (spoiler 😉 ). Echanger avec des personnes passionnées par leur métier, c’est très enrichissant. 🙂

  2. Mon ami écrivain Yal Ayerdhal écrivait ceci aujourd’hui :
    « Chacun de mes romans contient des informations que je suis allé chercher ou que j’ai vérifiées sur le web, grâce notamment aux outils de recherche avancée de Google. Ces requêtes, effectuées légalement, m’ont quelquefois fourni des données, libres d’accès, censées être confidentielles ou inaccessibles au public. En les communiquant par le biais de mes ouvrages, je suis aujourd’hui passible d’une condamnation, comme tous les auteurs, tous les journalistes et tous ceux qui pourraient mettre au jour des informations trop « sensibles » pour être diffusées mais qu’on ne prend même pas la peine de protéger. »

    Suite à ceci
    http://mobile.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/3-000-euros-d-amende-pour-avoir-trop-bien-cherche-sur-google-06-02-2014-1789010_506.php

    Bien sur je cherche toujours, histoire, lieu, recoupement, je pars de souvenirs, de choses que j’ai entr’apercue et j’explore pour étoffer, préciser. J’écris le nuit après avoir un peu dormi, entre 1h et 5h du matin. Directement dans le code html de wordpress, en le modifiant au passage pour la mise en page.

    • Merci pour ton témoignage. Effectivement, on ne peut pas publier n’importe quoi et surtout pas ce qui ne nous appartient pas, sans en avoir demandé l’autorisation. La seule chose qui ne m’appartient pas sur ce blog sont les photographies et les quelques photographes que j’ai contactés m’ont tous très gentiment donné leur autorisation.
      Je suppose que pour tout auteur la recherche d’information est essentielle, mais si les données récoltées sont censées être confidentielles, elles risquent aussi d’être difficilement vérifiables… Finalement, il y a probablement moins de risques à procéder comme le fait Olivia, qui préfère rencontrer des experts spécialisés dans le domaine qu’elle doit approfondir.
      Entre 1h et 5h du matin, je ne crois pas que j’y arriverais… Question de rythme… C’est intéressant de voir que chacun a le sien.

      • oui mais investiguer et recouper c’est un droit voire un devoir citoyen, les experts se contredisent parfois et je pars du principe  » information wants to Be free »

      • et puis nous ne sommes pas journalistes nous avons droits à la license poétique , je t’expliquerais bien ça avec mon texte Béatrice, bien trop loin … il y a trois erreurs factuelle dans le texte mais faudra être vraiment baleze pour les trouver

Laisser un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s