Promenade dans la capitale

Eglise St JeanVoici ma participation au défi  « Des mots, une histoire 88″
lancé par Olivia sur le blog  « Désirs d’histoires »

.

Les mots imposés :

église – attendre – châtrer – midi – pauvredes mots une histoire
chose – toujours– diable – alors – envie
décrire – accomplir – étal

………………………………………………………………………………………….

Lire l’épisode précédent

704 marches ! J’en étais enfin venu à bout. Bien sûr, ce n’était pas comme si j’avais accompli un exploit, mais au moins cela me permettrait d’avoir quelque chose à raconter à mon retour.  Alors que je déambulais sur le Champ de Mars, les gargouillis de mon estomac agitèrent une petite sonnette d’alarme dans mon cerveau : j’avais faim. Il n’était pas tout à fait midi, mais je n’avais pas envie d’attendre une minute de plus. J’avais repéré à deux rues de là une brasserie chaudement recommandée par de nombreux guides gastronomiques. La découverte des prix affichés sur une ardoise à l’entrée du restaurant me laissa pantois. Pourquoi diable les tarifs parisiens étaient-ils toujours aussi prohibitifs ? Sans dire d’être pauvre, je ne pouvais pas me permettre de dilapider mes quelques économies pour quatre coups de fourchette. Le plat du jour accompagné d’un verre de vin ferait l’affaire. Tant pis pour le dessert.

Une heure plus tard, je décidai de reprendre mes pérégrinations dans la capitale. Ce petit repas m’avait bien revigoré et c’est tout guilleret que je remontai la rue de Grenelle en direction des Invalides. En passant devant un kiosque à journaux, mon œil fut attiré par un étal sur lequel étaient empilés un nombre impressionnant de « Guinness des records ». Qui de nos jours pouvait encore s’intéresser à ce genre d’ouvrages ? Piqué par la curiosité, j’ouvris une page au hasard : « Le record du plus grand nombre d’écrevisses  châtrées en une heure est détenu par une poissonnière de Bâton Rouge, en Louisiane». Le texte était accompagné d’une photo évocatrice montrant Georgette Lemoine, souriant à pleines dents devant un monticule de carapaces.  Le son d’une cloche me ramena à la réalité. Il était 13 heures. Je reposai le livre, ricanant intérieurement en imaginant toutes les activités aussi stupides qu’inutiles auxquelles les hommes étaient capables de s’adonner. J’en étais là de mes divagations lorsque l’église Saint-Jean m’apparut, tel un havre de paix malgré la végétation peu fournie en cette morne saison. Un chien efflanqué, au pelage d’un blanc douteux moucheté de noir, vint à ma rencontre alors que je m’approchais du porche. Son museau vint fourrager dans la poche de ma veste lorsque je m’assis sur le perron pour faire une pause.

 — Je n’ai rien à te donner, arrête ! Allez, couché !

 L’animal me fixa intensément de ses prunelles couleur noisette et dressa les oreilles au son de ma voix. Puis il retourna à son inspection, probablement en quête de nourriture. Comment décrire ce que je ressentis lorsque, voulant lui montrer qu’il était inutile d’insister, je fourrai machinalement ma main dans ma poche et en sortis, abasourdi, la fiole que je pensais avoir égarée. Sous l’effet de la surprise, le flacon m’échappa et se brisa. Le corniaud se mit à laper avidement le liquide qui s’était répandu sur le sol, émit un « Ouaf » désapprobateur et s’enfuit derrière l’église, la queue entre les jambes.

 — Pauvre bête, me fis-je, en me remémorant le goût infect du breuvage.

Lire la suite

………………………………………………………………………………………………

Photo Gertie_DU avec l’aimable autorisation de son auteur

………………………………………………………………………………………………

Les coulisses de l’histoire

J’avais déjà en tête de faire apparaître le chien à ce stade de l’histoire. Comme vous devez vous en douter, « châtrer » était le mot le plus compliqué à insérer dans le récit. Au début, j’ai bien cru que ce serait le pauvre chien qui y passerait, et puis non. C’était trop évident. En cherchant sur mon moteur de recherche préféré qu’est-ce qui pouvait bien être châtré, j’ai trouvé les écrevisses ! Restait à les introduire dans l’histoire…

Finalement, vous remarquerez que malgré la difficulté, j’ai réussi à utiliser « châtrer »  pas moins de quatre fois ! Pas mal non ?

Publicités

26 réflexions sur “Promenade dans la capitale

  1. J’imagine bien Maïté dans le rôle de la tortionnaire de ces pauvres écrevisses hihi!!!
    Bon j’espère que ce n’était pas du poison dans la fiole, sinon m’en vais en parler à notre BB nationale avant qu’elle ne se tire en Russie mdr!!!
    J’attends donc la suite avec impatience!!!
    Bisous et bon week-end!!!
    Domi.

    • C’est juste que j’ai écrit l’épisode précédent quelques jours après la clôture du défi 87. Je n’ai donc pas ajouté le lien chez toi…
      Je vais ajouter un lien vers l’épisode précédent (un oubli de ma part) sur cet article.
      C’est normal que tu ne t’y retrouves pas 🙂

  2. Depuis le temps que je me dis que je dois jouer à ce jeu chez Olivia ! Mais à chaque fois, y a un mot, ou deux, que je pense avoir du mal à caser, alors je passe et puis j’oublie 🙂
    On est étonné du nombre de choses futiles que l’on peut faire pour rentrer dans le livre des records !

    • Il n’y a pas si longtemps, il y a un mot que je n’ai pas réussi à caser. Mais ce n’est pas grave. On peut quelquefois user de stratagèmes, mais pas toujours, en fonction du thème de l’histoire.
      Qui sait, peut-être vas-tu participer au prochain défi ?

    • Comme le personnage sortait de la Tour Eiffel, il me fallait trouver une restaurant et une église à proximité. Cette église est vraiment tombé à pic pour l’histoire. Elle se trouve 147 rue de Grenelle. Avec Street View, on voit bien ce petit coin de verdure qui se détache de la couleur dominante qui est le gris.

  3. Pauvre chien, quels effets vont avoir la potion sur lui ? 😆 Et plus de potion pour diriger les gestes du cobaye, qu’est-ce que ça va donner ? Je suis curieuse de savoir la suite de cette expérience forte intéressante. 😀 j’adooore ! 😀

  4. Ahhh!!!! tu finis super bien en donnant une envie irrésistible de revenir lire la suite !! je veux savoir pour le chien !! 😆 finalement heureusement que je ne suis venue qu’aujourd’hui lire (j’ai été un peu débordée lol) comme ça l’attente ne va pas être trop longue 😀
    Bonne journée ! 🙂 bises

Laisser un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s