L’heure de la revanche – petit défi littéraire

Voici ma participation au défi « Des mots, une histoire 74 » lancé par Olivia sur le blog « Désir d’histoires« .

J’ai découvert ce blog tout récemment et l’idée d’un défi m’a immédiatement séduite.

.


 

Le défi :  écrire un petit texte dans lequel les mots suivants doivent obligatoirement figurer.

………………………………………………………………………………………………………………………………..

avantage – artichaut – réflexion – bizarre – loupe – collaboration – éruption – totalité – surplomb – obstacle – quarantaine – sérail – ziggourat (facultatif) – persévérance – écrin – embauche – irrégularités – laboratoire

………………………………………………………………………………………………………………………………..

L’heure de la revanche

La petite équipe avait entamé l’ascension du volcan. Depuis sa dernière éruption, il y a de cela plus de trente ans, il n’avait manifesté aucun signe d’activité, jusqu’à ce samedi, où le sismographe avait enregistré des mouvements suspects. Le professeur Giraud, éminent spécialiste en sismologie, avait décidé qu’il était plus sage de se rendre sur place, car les données récoltées dans son laboratoire n’étaient pas suffisamment significatives et présentaient quelques irrégularités.

Trois hommes et une femme escaladaient la pente qui devenait de plus en plus abrupte. Ils longeaient un sentier  serpentant au milieu d’une forêt de résineux, en surplomb de la vallée.  Au loin, un village perdu dans un écrin de verdure semblait être le seul témoin de la civilisation. La montée était pénible et rappelait au professeur sa visite du ziggourat de Chogha Zanbil,  lorsqu’il était encore étudiant. Il se souvenait de Yasmine, une jeune fille dont il était amoureux et dont il avait perdu la trace cet été là dès qu’elle eut franchi la porte du sérail.  Il était perdu dans ses réflexions lorsque Nina rompit le silence :

– Vous sentez cette odeur bizarre ?

– Oui, on dirait que ça sent l’artichaut, fit Roland.

Le professeur Giraud fronça les sourcils. Cette odeur n’augurait rien de bon.

Ils approchaient d’une zone interdite au public, dans laquelle avaient été stockés par le passé des produits toxiques. Personne à l’époque n’avait tenu compte de ses avertissements lorsqu’il avait évoqué les dangers potentiels de cet emplacement. Pendant longtemps, Giraud avait représenté un obstacle pour les lobbies industriels qui l’avaient écarté de toute décision. Il avait alors une quarantaine d’années et malgré toute sa détermination, il n’avait jamais pu obtenir les crédits nécessaires à de nouvelles embauches.  Son laboratoire était toutefois parvenu à survivre, car il avait su s’entourer d’une fidèle équipe de passionnés. Aujourd’hui, sa persévérance allait enfin payer : il pourrait bientôt prouver au monde entier qu’il avait raison et ainsi reprendre l’avantage sur ses détracteurs. Les autorités locales n’auraient pas d’autre choix que de travailler en collaboration avec son équipe.

Le petit groupe venait d’arriver au sommet du volcan. Il était temps de poser les capteurs et de prendre sans tarder de nouvelles mesures. Dès que les preuves d’une activité sismique seraient établies, le professeur obtiendrait sans peine les aides indispensables pour passer la totalité de la zone à la loupe. Il voyait déjà les gros titres des journaux : « Scandale à la Une : les révélations du professeur Giraud ». L’heure de la revanche avait sonné. Les industriels malintentionnés n’avaient qu’à bien se tenir.

Publicités

28 réflexions sur “L’heure de la revanche – petit défi littéraire

    • Merci 🙂
      Pas sûr qu’il y ait une suite…
      C’est vrai, les défis sont un bon exercice pour s’entraîner à l’écriture. Pour ma part, ils m’aident même à développer mon imagination.
      Pour tout dire, j’ai même écrit un petit texte qui correspond au défi de septembre du site de l’Entonnoir, dont tu m’avais parlé. En revanche, je ne me suis pas inscrite parce que je ne pense pas pouvoir m’impliquer autant qu’il le faudrait. Je publierai peut-être mon petit texte ici, avec un lien vers le site…

      • J’ai participé à L’entonnoir au tout début. J’avais du temps… Peut-être que je republierai quelque chose cet hiver. Les défis du blogue sont toujours intéressants et créatifs.
        Je suis curieuse de lire le texte que tu as écris à partir de leur thème!

      • Bientôt… 🙂
        Autre défi intéressant, celui qui consistait à écrire un texte sur « Les Ménines » de Velasquez. C’est un exercice que j’avais déjà tenté avec une affiche de Toulouse Lautrec, mais j’ai abandonné, probablement parce qu’il y avait un seul personnage et pas grand chose autour pour situer la scène.
        Il faudra que je retente…
        Il « suffit » de choisir le bon tableau, qui représente une scène où interviennent plusieurs personnages, mais pas trop non plus (pas le Jardin des délices de Jérôme Bosch par exemple 🙂 )

  1. Pingback: Le théâtre d’une non-vocation « Désir d'histoires

  2. Je lisais vos commentaires et tout comme vous j’ai envie de dire que ces défis nous aide à entretenir nos neurones que si on laisse trop longtemps au repos finissent par s’atrophier!!! Très bon texte , et ne suis pas défavorable à une suite!!!
    Bonne soirée.
    Amicalement
    Domi.

  3. Je tremble pour tes personnages. Bon c’est leur métier d’étudier les volcans mais si l’éruption se déclare au mauvais moment !
    bravo pour ce texte tres vivant

  4. Pour un essai, c’est réussi 😆
    L’exercice est plutôt pas facile mais ton histoire est agréable à lire.
    @ bientôt pour d’autres aventures avec Giraud ou pas !
    Amitiés lyonnaises

Laisser un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s